Arlette Francière

aquarelle, acrylique, huile, techniques mixtes

Arlette Francière a enseigné, de la maternelle à l’université, et a été agent littéraire. Elle poursuit une carrière en traduction littéraire (d’auteurs tels que Robertson Davies, W.O. Mitchell, Sheila Watson, Henry Beissel, Keith Garebian, John Barton et Michel Beaulieu). Elle a été traductrice et rédactrice-réviseure de catalogues d’art pour le Musée des beaux-arts du Canada et pour la Galerie Simon Blais à Montréal. Il y a trente ans, pendant ses études en histoire de l’art à l’Université Concordia à Montréal, elle doit faire des copies d’œuvres et découvre qu’elle a un certain talent pour la peinture et entreprend une carrière en arts visuels. Son style s’inscrit dans la tradition expressionniste (huile, acrylique, aquarelle et techniques mixtes). Elle favorise les paysages, mais s’adonne aussi à la peinture de portraits et d’œuvres abstraites. Arlette a fait une douzaine d’expositions individuelles et a participé à de nombreuses expositions de groupe. En 2013, elle obtient le Prix Morton Baslaw pour une aquarelle. Arlette a été chargée de l’illustration de deux livres et ses œuvres figurent sur seize couvertures. Ses œuvres font partie de nombreuses collections particulières au Canada et à l'étranger. Elle est membre de Arteast, AOE Arts Council, de La société d’aquarelle d’Ottawa et de CARFAC.

Coordonnées : (613) 845-0670, arlettefranciere@gmail.com, website.